Revue de Média

Retrouvez les articles et publications sur l’orchestre Molto Assaï.

Odyssée dans l’espace : 350 voix pour Sapphô à l’Auditorium de Bordeaux

Sous le nom d’« Odyssée dans l’espace », un programme original est donné ce soir à l’Auditorium de Bordeaux. Il réunit trois ensembles professionnels de musique contemporaine, les Bordelais Proxima Centauri, les Marseillais Musicatreize et les Parisiens L’Itinéraire.

Autour d’eux, 350 choristes, recrutés parmi neuf chœurs amateurs de la région : l’ensemble vocal d’Aquitaine d’Éliane Lavail, le Groupe vocal Arpège de Jacques Charpentier, les ensembles Stella Montis et Arianna de Frédéric Serrano, le chœur « Odyssée » de Marie-Anne Mazeau, le chœur de l’école de musique de Talence et le chœur de femmes Eurydice dirigés par Damien Sardet, le chœur de l’école de musique de Gujan-Mestras de Sylvie Golias et le Groupe vocal Arcana sous la direction de Philippe Douenne. À cela on peut ajouter l’orchestre Molto Assai, dirigé par Bernard Poulet.

Oeuvres de Moultaka et Nordin

Depuis 2010 Proxima Centauri, Musicatreize et L’Itinéraire réunissent les forces vives locales, à Bordeaux ou à Marseille, pour créer des œuvres de différents compositeurs. Après François Rossé en 2010, « Bacchanales » d’Alexandros Markéas avait été donné avec succès au Rocher de Palmer en 2011. Cette année, deux créateurs sont à l’honneur : Zad Moultaka, d’origine libanaise et le Suédois Jesper Nordin. Leurs deux pièces ont été données pour la première fois en septembre dernier. Un même thème les réunit : Sapphô de Mytilène.

Cette aristocrate, poétesse, musicienne de la Grèce antique a vanté l’érotisme des jeunes filles qu’elle aimait. Saluée à son époque, l’œuvre de cette femme libre, trop gênante sans doute, fut moquée par les auteurs des siècles suivants. De ses vers passionnés il ne reste que des fragments. Ce sont ces mots isolés, ces phrases solitaires qui ont traversé les siècles, que Zad Moultaka, né en 1967, met en avant dans « Leipsano » (« les restes » en grec ancien). Sa musique se situe au point de rencontre entre l’écriture contemporaine occidentale et la musique arabe. Il met en sons la violence du monde, (la guerre au Liban) ou encore la spiritualité. Né dans une famille chrétienne, Zad Moultaka se dit « nourri par le sacré plus que par les religions ». Sa « Passion selon Marie » crée en 2011 reste un souvenir bouleversant.

Jasper Nordin est allé trouver des correspondances historiques avec le personnage de Sappho, surnommée « la dixième muse » par Platon : une suffragette du XIXe siècle, Hildegarde von Bingen, religieuse et compositrice de XIIe siècle, l’écrivaine suédoise Märta Tikkanen ou encore les Pussy Riot, groupe de rockeuses russes. Ces femmes sont, comme Sappho, provocantes, à contre-courant, magnifiquement inspirées. Dans la partition de Jasper Nordin, « Sapphô’s Legacy », la musique de l’une vient révéler les écrits ou poèmes de l’autre. Ce voyage à travers les siècles, cet « Odyssée dans l’espace » montre que la spiritualité, l’amour, le désespoir, la parole de la femme sont des sujets ô combien contemporains.

publié sur www.SudOuest.fr le 25/06/2014

Concert de grande qualité à Salles-Lavalette

C’est un grand sourire qui illumine le visage de Josette Piétri, présidente du comité des fêtes de Salles-Lavalette et organisatrice du concert.

L’histoire d’amitié qui a permis la venue de l’ensemble orchestral de Bordeaux (voir CL du 3 avril) a attiré un très nombreux public. Il n’y avait plus une seule place de disponible dans la belle église locale à l’acoustique remarquable.

Un public conquis par les œuvres classiques du concert “Molto Assaï”, “Les danses hongroises” de Brahms interprétées de manière enjouée, vive et cadencée et la suite de “Carmen” de Bizet associant scènes tragiques, légères ou même comiques. De l’entrain, de l’élégance. “Un Américain à Paris” et “West Side Story” ont ensuite permis d’apprécier le rythme jazz et les solos d’interprètes talentueux.

Sous la conduite souriante de Bernard Poulet, la connivence amicale de l’orchestre a confirmé la “vibration humaine” présente tout au long de la journée passée à Salles-Lavalette. Trois rappels, une ovation debout, et il était l’heure de reprendre le bus vers Bordeaux pour cette troupe d’amateurs, ceux qui aiment, cultivent et font partager une passion.

Le concert avait débuté avec “L’Enfanfare”, l’orchestre de jeunes de l’école départementale de musique dirigé par Jérémie Arnal. Les quatre pièces jouées ont été chaleureusement applaudies par le public, mais aussi par les musiciens bordelais en fins connaisseurs.

Publié dans la Charente Libre le 09 avril 2014

L’Ensemble symphonique Molto Assai.

Posté le 15/07/2013 dans Les Gens d’ici.

La dizaine de musiciens, grands amateurs de musique classique, qui, dans les années 80 décidaient de créer un groupe musical, ne se doutaient certainement pas que trente ans plus tard il aurait grandi pour devenir l’Ensemble  orchestral Molto Assai, composé de quelques 80 musiciens amateurs et professionnels.

C’est à partir de 2006 et sous l’impulsion de Jonathan Grethen(1) en tant que directeur artistique, que l’orchestre de chambre d’alors prend une autre dimension. En septembre 2012, Bernard Poulet et Jean-Marie Curto (tous deux récemment retraités de l’O.N.B.A) assurent sa succession et s’emploient à continuer le développement de Molto Assai,  en transmutant l’orchestre de chambre en orchestre symphonique dont le répertoire est la Musique sous toutes ses formes: du baroque au Rock, soit le choix d’une musique vivante pratiquée par des musiciens venus d’horizons différents et pour le plaisir de tous.

En effet, l’Orchestre symphonique Molto Assai se veut être un lieu de rencontres, de plaisir de jouer ensemble, une façon de compléter, de prolonger leur travail pour les professionnels avec, cependant, une certaine originalité, celle d’accueillir aussi des musiciens amateurs qui ont trouvé là un terrain favorable à  leurs souhaits: réaliser de nombreuses études musicales. Tous s’enrichissent de l’expérience des uns et des autres, ce d’autant plus qu’il n’existe aucune ségrégation ni de sexe, ni d’âge : de 25 à 75 ans; tous et toutes œuvrent avec un seul objectif, progresser dans leur pratique instrumentale, pour leur plus grand plaisir et celui du public. L’orchestre ouvre aussi la voie à certains musiciens amateurs qui souhaitent devenir professionnels, aidés en cela par d’anciens de l’ONBA, instrumentistes retraités, et des intervenants appelés en renfort de temps à autre. Dans cet esprit, de jeunes solistes, chanteurs, instrumentalistes voire même comédiens intègrent Molto Assai sachant qu’ils trouveront là un tremplin pour se lancer dans une carrière. L’étendue du répertoire: baroque, classique, romantique,contemporain permet aux jeunes talents de s’épanouir au sein de l’orchestre et au-delà. Aucun ostracisme, aucune échelle de valeur, seule la musique toujours elle, rien qu’elle, compte.

L’Orchestre symphonique Molto Assai entend aussi être un acteur culturel au sein de notre société et est toujours prêt à s’intégrer dans la programmation des collectivités, associations, celles qui partagent les valeurs d’échanges, celles que permettent la musique sous toutes ses formes. Il participe aussi à des projets pédagogiques autour de spectacles musicaux. En 2011 et 2012, les musiciens ont donné deux concerts caritatifs, l’un au profit du NEURODON, l’autre au profit de la Recherche sur les maladies cardio-vasculaires. L’Orchestre est également partenaire d’associations de protection du patrimoine et de l’environnement. Il sait aussi dépêcher ses talents dans les milieux fermés, comme les hôpitaux, maisons de retraite, établissements pénitentiaires, leur apportant le temps de la magie d’un concert : rêve et poésie.

A partir de septembre, l’Orchestre reprendra ses répétitions chaque jeudi soir afin de préparer la prochaine rentrée qui commence: le 19 octobre à Lacanau, puis le 6 novembre au Casino de Bordeaux avec au piano Jonathan Raspiengeas- Grethen ; le 21 décembre à l’Athénée de Bordeaux avec comme objectif de recueillir des fonds pour « Enfants et Santé » et pour « Les Clowns stéthoscopes »(2) qui interviendront aussi dans le spectacle.

L’Orchestre symphonique Molto Assai ne reçoit aucune subvention. Ses ressources proviennent essentiellement de la cotisation des adhérents (30€/an) mais aussi grâce à la libre générosité des mécènes qui sont d’ailleurs, souvent, des adhérents! L’Orchestre obtient également quelques cachets pour subvenir à ses besoins structurels, (tous les musiciens étant bénévoles) mais ne souhaite en aucun cas concurrencer les professionnels, par contre recherche les rapprochements, voire les conseils et les parrainages amicaux.

(1) Jonathan Raspiengeas- Grethen, bordelais, est pianiste et chef d’orchestre.

(2) Enfants et Santé Aquitaine, 171 rue de l’Ecole Normale, Les demeures Grand Lebrun 44- 33200 Bordeaux. courriel:franceaquitaine@enfants-sante-asso.fr

 

ROTARY : Une belle initiative

Le 16 janvier dernier, le Rotary Club de Bordeaux avait invité l’ensemble orchestral Molto Assaï pour un concert au bénéfice de son action contre l’illetrisme. Présentée par le président Jean-Marie Lataste, la soirée permit à cet orchstre d’excellents amateurs de tous ages de se donner à coeur joie dans Britten, Vivaldi, Stravinsky et Bizet.

Le programme, très éclectique, permit de mettre en valeur les instrumentistes et quelques solistes très méritants, tel Patrick Guillot dans le crépusculaire et méditatif concerto La notte d’Antonio Vivaldi pour basson.

Après une Sarabande sentimentale de Benjamin Britten toute en nuances fort bien rendues, sans oublier une très belle prestation des vents et percussions dans un extrait de L’oiseau de feu d’Igor Stravinsky, les deux suites de L’Arlésienne de Bizet furent fortement applaudies.

Inutile enfin de revenir sur le deuxième bis frénétique et joyeux, la musique de James Bond, où brilla tout particulièrement la trompette… Bref, une soirée parfaite, devant une salle comble !

Bravo aux chefs de Molto Assaï, Bernard Poulet et Jean-Marie Curto, et bravo au Rotary pour son action.

Courrier Français de Gironde, le premier février 2013.

 

Molto Assaï du coeur

Rotary : L’ensemble à vent et à cordes donnera un concert au profit de la prévention caridovasculaire.

Le Rotary Club de Saint-Médard organise, vendredi 17 février, son concert annuel.

Cette année, cette manifestation est organisée au profit de la prévention des accidents cardiovasculaires, via la Fédération française de cardiologie, représentée en Gironde par le professeur Hervé Douard. Ce concert sera donné par l’ensemble orchestral Molto Assaï, un excellent ensemble à vent et à cordes de 45 musiciens amateurs, placé sous la double direction de’Emmanuel Lahoz et Maria Luisa Macellaro La Franca.

Au programme, des airs célèbres et bien agréables à entendre ou réentendre : “La pie voleuse” et “l’Italienne à ALger” de Rossini, des extraits de “Peer Gynt” de Grieg, le concerto pour Basson de Vivaldi et d’autres airs très entrainants.. A l’entracte (20 min), les musiciens se tiendront à la disposition du public pour échanger avec tous ceux qui sont intéressés par la musique et la pratique musicale.

Vendredi 17 février, à 20h30, au Carré des Jalles

Sud ouest , le 13 février 2012